Imprimer

Video - Bourse canadienne : liée à l’économie?

Ajouté le : Durée :

Juin 2017 - Bourse canadienne : liée à l’économie? Avec notre expert Jean-René Ouellet

OBJET : La bourse canadienne

EXPERT : Jean-René Ouellet

VERSION : Française

Note : Les informations placées entre les crochets « [» « ] » décrivent le contenu visuel et audio de la vidéo autre que le dialogue ou la narration.

[Une musique dynamique débute. Le titre « 360o sur les marchés » apparaît dans une alvéole, bientôt remplacé par le titre de la capsule : Bourse canadienne : liée à l’économie?  – juin 2017. Le tout disparaît pour faire place au logo de Valeurs mobilières Desjardins. Le plan fait place à monsieur Jean-René Ouellet dans un bureau. Derrière lui, des écrans avec des cotes de marché ’’].

Jean-René Ouellet (MBA, CFA, Gestionnaire de portefeuille, Groupe conseil en portefeuilles)

Les inquiétudes concernant l’économie canadienne se multiplient dans la presse financière. En effet, l’endettement des ménages continue de grimper, l’habitation défie encore la gravité, les hésitations des cours pétroliers découragent les investissements, le huard à 0,73 $ US ne réussit même pas à dynamiser les exportations et, plus récemment, la confiance dans le secteur financier a été mise à mal par les déboires d’un prêteur tertiaire. Toutes ces craintes pourraient amener certains investisseurs à être trop négatifs à l’égard de la bourse domestique.

Bien que plusieurs intervenants tentent de faire un parallèle entre l’économie et la bourse, cet exercice n’est pas forcément concluant.

Lorsqu’on décortique le TSX, l’indice phare canadien, on réalise qu’à l’exception du secteur financier, entre 60 et 70 % des revenus et profits des entreprises proviennent de l’extérieur du pays. Donc essayer de prédire la performance du TSX uniquement en fonction de l’économie domestique n’est pas la voie à privilégier.

Pour l’important secteur financier, la diminution des provisions pour mauvaises créances provenant du secteur pétrolier de 2015 et 2016 et la normalisation des taux d’intérêt aux États-Unis sont de bon augure pour le plus gros secteur canadien. Pour sa part, le secteur des ressources évoluera en fonction du prix des commodités mondiales. Outre cela, plusieurs compagnies dérivent une grande partie de leurs opérations au-delà de nos frontières et seront donc moins affectées par les fluctuations économiques domestiques.

Par ailleurs, parmi les sociétés restantes, on compte bon nombre d’entreprises dans des secteurs moins cycliques comme l’alimentation et les télécommunications. Si arrêter de manger n’est assurément pas une option, couper le WiFi dans bien des résidences pourrait engendrer des manifestations voire même des représailles!

Donc, en résumé, malgré le flot de nouvelles négatives sur le Canada lié à l’endettement des ménages et au prix de l’immobilier, tant que les Canadiens travaillent et que les taux d’intérêt ne montent pas trop pendant que les économies mondiales convergent, alors le TSX pourrait lui aussi tirer son épingle du jeu.

[La musique reprend. Le logo de l’entreprise et les notes légales suivantes apparaissent à l’écran: «Cette présentation vous est faite à titre d’information générale seulement. Valeurs mobilières Desjardins se dégage de toute responsabilité quant à d’éventuelles erreurs ou omissions. Les informations contenues dans cette présentation ne doivent pas être interprétées comme étant un avis de nature juridique, comptable, financier ou fiscal et Valeurs mobilières Desjardins recommande que vous consultiez votre conseiller en placement en fonction de vos besoins. Valeurs mobilières Desjardins et ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de l’utilisation de l’information apparaissant dans cette présentation. Le présent document peut contenir des statistiques provenant de tiers que nous estimons fiables. Valeurs mobilières Desjardins ne se prononce pas à savoir si l’information statistique obtenue est exacte et complète, et l’utilisateur ne saurait s’y fier en ce sens. Les estimations, les opinions et les recommandations exprimées aux présentes le sont en date de la présente publication et sont sujettes à changement sans préavis. Desjardins Gestion de patrimoine Valeurs mobilières est un nom commercial utilisé par Valeurs mobilières Desjardins inc. Valeurs mobilières Desjardins inc. est membre de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et du Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). ». Puis le logo fait place à l’adresse du site Internet vmdconseil.ca. Fin de la vidéo. ]

Haut de page