Imprimer

Video - Les opportunités d'investissement sur les marchés financiers

Ajouté le : Durée :

Mai 2016 : Les opportunités d'investissement sur les marchés financiers avec nos experts Michel Doucet et Jean-René Ouellet.

OBJET : Les opportunités d’investissement sur les marchés financiers

EXPERT : Michel Doucet et Jean-René Ouellet

VERSION : Française

Note : Les informations placées entre les crochets « [» « ] » décrivent le contenu visuel et audio de la vidéo autre que le dialogue ou la narration.

[Une musique dynamique débute. Le logo de l’entreprise apparaît ainsi que le titre de la vidéo : 360o sur les marchés – mai 2016 – Opportunités d’investissements. Le plan fait place à messieurs Michel Doucet et Jean-René Ouellet dans un studio de type studio de nouvelles. Derrière eux, un écran où est inscrit ‘’360o sur les marchés’’].

Michel Doucet (B. Sc., CIMMD, Vice-président et gestionnaire de portefeuille, Groupe conseil en portefeuilles)

Bonjour et bienvenue à cette capsule 360o sur les marchés.

Ici Michel Doucet en compagnie de Jean-René Ouellet pour discuter des grandes tendances sur les marchés financiers.

Jean-René, difficile de passer sous silence ce dur début d’année.

Jean-René Ouellet (MBA, CFA, Gestionnaire de portefeuille, Groupe conseil en portefeuilles)

En effet. Pourtant nos attentes étaient relativement modestes en décembre dernier, mais rien ne nous permettait d’envisager une telle débâcle du début janvier à la mi-février.

Michel Doucet

Avec un peu de recul, nous pouvons affirmer que les perceptions peuvent influencer la réalité, voire devenir la réalité lorsque les investisseurs se mettent à y croire.

Jean-René Ouellet

Et les investisseurs voulaient vraiment y croire, voulaient vraiment croire aux mauvaises nouvelles. Le sondage de l’Association américaine des investisseurs indépendants affichait un niveau de pessimisme comparable à celui de mars 2009.

Michel Doucet

Même si l’économie était dans une situation précaire à l’époque, mars 2009 a marqué le début du « bull market » qui a propulsé les bourses vers des sommets, malgré le scepticisme des investisseurs.

Jean-René Ouellet

OK, mais là ça fait maintenant 7 ans que ce cycle s’est amorcé. Les banques centrales n’ont-elles pas tout fait pour soutenir les marchés et leurs économies?

Michel Doucet

Elles sont allées effectivement jusqu’à pousser les taux directeurs en territoire négatif en Suisse, en Norvège, en zone euro et récemment au Japon. Sans compter les programmes d’achats massifs d’actifs dans plusieurs pays industrialisés. Maintenant on parle même au Japon de monétisation.

Jean-René Ouellet

Malgré tout, il semble y avoir des motifs persistants d’angoisse. Quels sont-ils?

Michel Doucet

La Chine, la Fed, le pétrole.

Jean-René Ouellet

En effet, le rebond des marchés coïncide avec la stabilisation et la remontée du brut.

Michel Doucet

Pourtant, il n’y a pas eu de changements structurels d’importance qui expliqueraient tout changement dans le secteur de l’énergie.

Jean-René Ouellet

Sauf peut-être un changement de ton. Si les membres de l’OPEP n’arrivent pas à s’entendre sur un niveau de production d’équilibre, le fait qu’ils se parlent démontre qu’ils souffrent tous. Et les producteurs de schiste, eux n’ont pas le choix de s’adapter. Avec une demande qui continue de croître et une production qui commence à décliner, ce marché devrait retrouver un certain équilibre peut-être à la fin 2016 ou en 2017.

Disons qu’on se dit OK pour le pétrole, qu’est-ce qui émane de la Chine?

Michel Doucet

La Chine est un challenge continu pour les investisseurs. Elle est à calibrer ses moteurs économiques, nous allons devoir lui donner le temps pour y arriver. Cela dit, à moins d’une récession, de politiques monétaires restrictives, d’un choc de prix des ressources et d’évaluation exagérée des actifs, nous écartons la thèse d’un « bear market » à court terme. Cela dit, est-ce qu’il peut y avoir des poches d’air dans le marché, est-ce qu’il peut y avoir des poussées d’angoisse, est-ce qu’il peut y avoir des pointes de volatilité ? La réponse est oui. Il faut faire avec.

Jean-René Ouellet

Michel, dernier point dans les angoisses des marchés : on parlait tout à l’heure de la Fed, pourquoi la Fed attise encore les craintes?

Michel Doucet

En mars dernier, la Fed a révisé à la baisse ses prévisions. Au lieu de quatre hausses de son taux directeur en 2016, la Fed table maintenant sur seulement deux. La croissance économique demeurera modeste entre 2-2, 5 % en 2016, tout comme celle de l’inflation.

Jean-René Ouellet

Ce qui explique la remontée des marchés et la meilleure humeur des investisseurs. Mais maintenant que le S&P 500 a repris près de 15 % depuis février et teste des nouveaux sommets, qu’est-ce qu’on fait?

Michel Doucet

Toute cette mouvance nous ramène à la répartition des actifs. La toile de fond économique et financière mondiale pointe vers un cycle d’expansion long, mais inégal entre les pays. Il sera important de gérer activement sa répartition d’actif afin de tirer le maximum des opportunités d’investissement, mais aussi de minimiser l’impact des poches d’air sur son portefeuille.

Jean-René Ouellet

Michel, concrètement, que recommandes-tu aux investisseurs?

Michel Doucet

Sur un horizon de placement de 3 à 6 mois, un optimisme modéré est de mise pour les actions sur la base du rapport risque/rendement. Ainsi, nous recommandons un positionnement neutre en encaisse, sous-pondéré en obligations et légèrement surpondéré en actions. Pour un portefeuille équilibré adéquatement diversifié, ce que ça veut dire là concrètement : une pondération de 5 % en encaisse, 35 % en obligations et 60 % en actions.

Merci et à bientôt pour une autre édition de 360 sur les marchés.

 

  [La musique reprend. Le logo de l’entreprise et l’adresse du site Internet vmdconseil.ca apparaissent au centre de l’écran. Puis l’image fait place à un autre écran avec les notes légales suivantes: «Cette présentation vous est faite à titre d’information générale seulement. Valeurs mobilières Desjardins se dégage de toute responsabilité quant à d’éventuelles erreurs ou omissions. Les informations contenues dans cette présentation ne doivent pas être interprétées comme étant un avis de nature juridique, comptable, financier ou fiscal et Valeurs mobilières Desjardins recommande que vous consultiez votre conseiller en placement en fonction de vos besoins. Valeurs mobilières Desjardins et ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de l’utilisation de l’information apparaissant dans cette présentation. Le présent document peut contenir des statistiques provenant de tiers que nous estimons fiables. Valeurs mobilières Desjardins ne se prononce pas à savoir si l’information statistique obtenue est exacte et complète, et l’utilisateur ne saurait s’y fier en ce sens. Les estimations, les opinions et les recommandations exprimées aux présentes le sont en date de la présente publication et sont sujettes à changement sans préavis. Desjardins Gestion de patrimoine Valeurs mobilières est un nom commercial utilisé par Valeurs mobilières Desjardins inc. Valeurs mobilières Desjardins inc. est membre de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et du Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). » Fin de la vidéo. ]

 

Haut de page