Aller au contenu principal Accueil du site Desjardins Gestion de patrimoine Valeurs mobilières
Imprimer

Marché obligataire : que faire?

Durée : 2min 17s

Ajouté le : 2016-11-17

Novembre 2016 - Marché obligataire : que faire? avec notre expert Michel Doucet.

OBJET : Le marché obligataire

EXPERT : Michel Doucet

VERSION : Française

Note : Les informations placées entre les crochets « [» « ] » décrivent le contenu visuel et audio de la vidéo autre que le dialogue ou la narration.

[Une musique dynamique débute. Le titre « 360o sur les marchés » apparaît dans une alvéole, bientôt remplacé par le titre de la capsule : Marché obligataire : que faire? – novembre 2016. Le tout disparaît pour faire place au logo de Valeurs mobilières Desjardins. Le plan fait place à monsieur Michel Doucet dans un bureau. Derrière lui, des écrans avec des côtes de marché ’’].

Michel Doucet (B. Sc., CIMMD, Vice-président et gestionnaire de portefeuille, Groupe conseil en portefeuilles)

Décidément, le marché obligataire ne cesse d’étonner. Depuis des années que les analystes lui prévoient des augmentations de taux. Pourtant, sous l’influence des grandes banques centrales, qui ont dû recourir à des politiques monétaires expérimentales pour dynamiser l’économie et stimuler de l’inflation, le marché obligataire ne cesse d’engranger des profits et de voir ses taux d’intérêt baisser.

Par exemple, pour les investisseurs canadiens, cette année on génère un rendement dans les portefeuilles obligataires d’environ 4,5 %. Donc ce n’est pas une si mauvaise année considérant la structure des taux d’intérêt qui est aussi basse.

En 2017, les investisseurs pourraient être confrontés à un changement de fond, où, oui les banques centrales ont mis beaucoup de liquidités dans le système, et les gouvernements, sur fond de mouvances populistes, s’apprêtent à délier les cordons de la bourse et dépenser dans leur économie afin de la stimuler. La quête de rendement à tout prix à laquelle nous avons assisté devrait être reprise en perspective.

Qu’est-ce que je ferais si j’étais un investisseur? Premièrement, je reviendrais à mon plan d’investissement et je renouerais avec mon profil de risque et ma tolérance au risque. Au cours des dernières années, on a pu voir des investisseurs en quête de revenus à  tout prix, augmenter le risque au sein de la portion revenu fixe de leur portefeuille. Ce que je ferais aujourd’hui, c’est que je reviendrais à la base. Si je suis un investisseur qui a une faible tolérance au risque, peut-être que je me concentrerais sur des obligations gouvernementales en portefeuille. Si j’ai du risque à prendre pour dégager un surplus de rendement, probablement que je travaillerais avec la portion action de mon portefeuille.

Le marché obligataire offre des opportunités d’investissement, mais il faut être conscients du risque auquel nous pouvons être exposés. Un risque au niveau du crédit. Un risque de durée.

Je donne un exemple concret. Une augmentation de taux de 1 %, alors que nous avons une durée en portefeuille de dix ans, pourrait se solder par une perte de 10 %. Donc il est stratégique pour l’investisseur de non seulement gérer les échéances en portefeuille, les émetteurs qu’il détient, mais également la durée, de sorte à générer un rendement qui est adéquat en fonction de ses besoins.

[La musique reprend. Le logo de l’entreprise et les notes légales suivantes apparaissent à l’écran: «Cette présentation vous est faite à titre d’information générale seulement. Valeurs mobilières Desjardins se dégage de toute responsabilité quant à d’éventuelles erreurs ou omissions. Les informations contenues dans cette présentation ne doivent pas être interprétées comme étant un avis de nature juridique, comptable, financier ou fiscal et Valeurs mobilières Desjardins recommande que vous consultiez votre conseiller en placement en fonction de vos besoins. Valeurs mobilières Desjardins et ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de l’utilisation de l’information apparaissant dans cette présentation. Le présent document peut contenir des statistiques provenant de tiers que nous estimons fiables. Valeurs mobilières Desjardins ne se prononce pas à savoir si l’information statistique obtenue est exacte et complète, et l’utilisateur ne saurait s’y fier en ce sens. Les estimations, les opinions et les recommandations exprimées aux présentes le sont en date de la présente publication et sont sujettes à changement sans préavis. Desjardins Gestion de patrimoine Valeurs mobilières est un nom commercial utilisé par Valeurs mobilières Desjardins inc. Valeurs mobilières Desjardins inc. est membre de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et du Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). ». Puis le logo fait place à l’adresse du site Internet vmdconseil.ca. Fin de la vidéo. ]