Imprimer

Video - Comportements des secteurs de marché

Ajouté le : Durée :

Dans cette chronique, notre experte Anne Perreault vous en apprend plus sur les fluctuations des secteurs de marché. Elle y aborde les différentes phases du cycle économique, soit : le creux ou la récession, la reprise, l’expansion et enfin la surchauffe ou le ralentissement économique.

SUJET: Comportement des secteurs de marchés

EXPERT: Anne Perreault

VERSION: française

Note: Les informations placées entre les crochets «[» «]» décrivent le contenu visuel et audio de la vidéo autre que le dialogue ou la narration.

 

[ Une élégante musique débute. Différents endroits du siège social de Valeurs mobilières Desjardins sont présentés dont, principalement, le prestigieux parquet où travaille un grand nombre d’employés. Ces images font place à un plan du logo de l’entreprise et au site Internet vmdconseil.ca. Le plan fait place à Mme Anne Perreault que l’on voit apparaître sur un balcon du parquet où le personnel est en action ].

Anne Perreault (M. Sc. Finance, CFA, Gestionnaire de portefeuille – actions privilégiées à la vice-présidence Courtage et Gestion privée): Bonjour, je suis Anne Perreault, gestionnaire de portefeuille à la vice-présidence courtage et gestion privée chez Valeurs mobilières Desjardins.

J’ai le plaisir de vous parler du comportement des grands secteurs du marché boursier selon les différentes phases du cycle économique.

Les différents secteurs du marché boursier vont varier différemment selon la phase du cycle économique où l’on se situe. Certains secteurs vont profiter plus que d’autres dans certaines phases du cycle.

Le marché boursier est un indicateur avancé c’est-à-dire qu’il est un indicateur précurseur des cycles économiques. La plupart du temps le marché boursier tente de prévoir l’état de l’économie 6 à 9 mois dans le futur. Le cycle de marché est donc en avance par rapport au cycle économique. Par exemple, alors que l’économie est en pleine récession, le marché regarde en avant vers la reprise.

Que l’on parle de cycle boursier ou de cycle économique, on observe la même séquence: ils montent, atteignent un sommet, descendent pour finalement atteindre un plancher. Quand un cycle se termine, un autre recommence. Le cycle économique peut être défini comme une succession de quatre phases: le creux, la reprise, l’expansion et la surchauffe. Chaque phase peut être plus ou moins longue, et de plus ou moins grande ampleur.

La Phase no 1: le creux ou la récession

On définit la récession par l’enregistrement de deux trimestres consécutifs de croissance négative de l’économie. Durant cette phase, les taux d’intérêts sont en baisse, le chômage est en hausse et les dépenses de consommation diminuent. Les entreprises qui font relativement mieux que les autres en période de récession sont, par exemple, celles qui œuvrent dans les industries qui offrent des produits et services essentiels. Les entreprises dans le secteur de l’alimentation, des soins de santé en sont des exemples. Des entreprises comme Wal-Mart et Costco vont relativement mieux performer alors que les consommateurs sont évidemment plus soucieux de leur budget en période de récession.

Par ailleurs, comme je le mentionnais, le marché boursier regarde en avant. La phase no 2 est celle de la reprise. À ce moment, les choses progressent : la confiance des ménages s’améliore, la production industrielle croit, les taux d’intérêt ont atteint un plancher. Les titres qui ont été particulièrement désavantagés en récession devraient habituellement faire mieux alors que les investisseurs ajustent leurs hypothèses. Le secteur de la consommation discrétionnaire est un exemple: alors que la reprise se fait sentir, le consommateur reprend confiance et recommence à consommer ce qui amène une augmentation des bénéfices de ces compagnies. Les entreprises dans le secteur des loisirs ou des biens de luxe sont deux secteurs qui devraient ainsi mieux faire. Les banques et les entreprises dans le secteur financier tendent aussi à prospérer en période de reprise alors que la demande pour le crédit reprend.

Ensuite, la phase de reprise se consolide et nous en arrivons à la 3e phase, celle de l’expansion: les taux d’intérêt sont en hausse, le taux de chômage est en baisse, les salaires augmentent. Dans cette phase de reprise avancée, les secteurs de l’énergie et des métaux de base devraient relativement bien performer. Les dépenses en capital vont habituellement augmenter alors que l’économie passe de la reprise à une croissance soutenable bénéficiant ainsi les entreprises du secteur de l’énergie et des métaux.

La 4e et dernière phase...

La surchauffeou ralentissement économique est la phase qui termine le cycle. À ce moment, le taux de croissance de l’économie diminue, mais les taux demeurent élevés, et l’inflation est présente. Les entreprises dans le secteur des services publics devraient générer des résultats financiers stables durant cette phase. Les titres du secteur des services publics sont des titres défensifs c’est-à-dire qu’ils sont peu sensibles aux effets de variation de la conjoncture économique.

Pour terminer, le choix d’un titre boursier dépend entre autres de la nature de l’entreprise considérée à l’intérieure d’un cycle économique. Cependant, d’autres facteurs influencent le prix des titres boursiers: les caractéristiques propres à l’entreprise comme l’endettement ou le potentiel de profit en sont des exemples. La décision d’investissement dans un titre boursier est le résultat d’une série d’analyses. L’analyse de la conjoncture économique et l’influence de cette dernière sur l’industrie dont l’entreprise fait partie en est une.

Les gestionnaires de portefeuille, analystes financiers et conseiller de Valeurs mobilières Desjardins possèdent une solide expertise, n’hésitez pas à les consulter.

Merci !

[ La musique reprend. L’adresse du site Internet vmdconseil.ca apparaît au centre de l’écran et le texte suivant apparaît au bas de l’écran: «Desjardins Gestion de patrimoine Valeurs mobilières est un nom commercial utilisé par Valeurs mobilières Desjardins inc. Valeurs mobilières Desjardins inc. est membre de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et du Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).» Le plan se termine avec le logo de Valeurs mobilières Desjardins. ]

Haut de page