Imprimer

Commentaire financier du jour

Aperçu quotidien des marchés financiers nord-américains, européens et internationaux présenté par Michel Doucet

Michel Doucet

Michel Doucet
Vice-président et
gestionnaire de portefeuille

9 avril 2021

Canada

Le ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau, a dit qu’Ottawa cherche à élargir les catégories de travailleurs essentiels autorisés à traverser la frontière avec les États-Unis. Il a dit à un comité parlementaire jeudi que cela pourrait vouloir dire autoriser des techniciens de l’industrie automobile intégrée à être considérés comme des travailleurs essentiels pour ce qui concerne le franchissement de la frontière. « Nous parlons spécifiquement de différents groupes qui pourraient être considérés comme des travailleurs essentiels, devant traverser la frontière pour des raisons spécifiques », a dit M. Garneau. La frontière du Canada avec les États-Unis est fermée aux personnes se déplaçant pour des vacances et d’autres visites non essentielles depuis mars 2020 pour aider à limiter la propagation du nouveau coronavirus. M. Garneau a dit aux parlementaires d’un comité spécial sur les relations économiques entre le Canada et les États-Unis que les flux de marchandises traversant la frontière ont été ralentis à cause de la pandémie de COVID-19 et des restrictions qui s’y rapportent. « La situation change graduellement et nous sommes très, très sensibles à la nécessité de rétablir nos économies », a-t-il ajouté. Des millions de dollars de marchandises et de services traversent encore la frontière chaque jour, et environ les trois quarts des exportations du Canada sont destinées aux États-Unis.

États-Unis

Alors que la moitié des bulletins avait été dépouillés jeudi soir, Amazon avait une avance déterminante dans l’élection syndicale historique à un de ses entrepôts en Alabama. Sur les 3 215 voix exprimées, 1 100 étaient contre la syndicalisation et 463, pour. Les résultats préliminaires placent Amazon en tête dans un rapport de deux contre un. Le dépouillement reprendra vendredi où il restera au National Labor Relations Board plus de 1000 bulletins à examiner. Il y a aussi des centaines de bulletins contestés, la plupart par Amazon. Environ 5 800 travailleurs de l’entrepôt Bessemer, connu sous l’acronyme BHM1, étaient admissibles au scrutin pour déterminer s’ils allaient se joindre au syndicat Retail, Wholesale and Department Store Union ou non. Quelque 55 % des travailleurs admissibles ont participé à l’élection.

General Motors et Ford Motor mettent temporairement au ralenti plusieurs usines en Amérique du Nord ou en prolongent la fermeture en raison de la pénurie continue de semi-conducteurs qui affecte l’industrie automobile mondiale. Pour GM, les fermetures temporaires d’usines vont d’une ou de deux semaines à plusieurs semaines additionnelles pour les usines qui ont déjà été mises au ralenti faute de certaines pièces. GM redémarrera aussi la production des pickups de taille moyenne lundi après un arrêt de deux semaines dû à une pénurie à une usine du Missouri. Les nouveaux plans de Ford comprennent des arrêts additionnels de deux usines en Illinois et au Missouri pendant la prochaine semaine et la fermeture temporaire de l’usine d’assemblage de Flat Rock au Michigan pendant une semaine à partir de lundi. Les véhicules concernés sont les VUS Ford Explorer et Lincoln Aviator, la Ford Mustang et la fourgonnette Transit. Les semi-conducteurs sont des composantes clés utilisées dans les systèmes d’information et de divertissement, de direction assistée et de freinage, entre autres. Quand de nombreuses usines ont fermé l’an dernier en raison de la COVID, les fournisseurs ont redirigé les semi-conducteurs des constructeurs automobiles vers d’autres industries, ce qui a créé une pénurie quand la demande des consommateurs a ressurgi plus fortement que prévu. Le cabinet-conseil AlixPartners estime que la pénurie de puces informatiques amputera le chiffre d’affaires du secteur automobile mondial de 60,6 milliards $US cette année.

Europe

Les autorités sanitaires allemandes s’inquiètent de l’augmentation des infections au coronavirus dans le pays et ont dit qu’un confinement national est nécessaire pour mettre fin à la troisième vague qui continue. L’Allemagne connaît des taux d’infection à la COVID élevés depuis octobre dernier, et malgré une embellie au mois de février, le nombre de nouveaux cas augmente depuis la fin de mars. « Beaucoup de citoyens reconnaissent la nécessité de casser cette vague avec de nouvelles mesures et la majorité est favorable à des règles strictes », a dit Jens Spahn, le ministre allemand de la Santé à une conférence de presse vendredi. Les autorités allemandes étaient divisées sur l’approche à suivre face à l’augmentation des infections, alors que la population commençait à être frustrée par les différentes dispositions prises selon les régions. Mais vendredi, on a appris que la chancelière Angela Merkel était prête à imposer des mesures nationales et à prendre effectivement le contrôle à la place des autorités régionales. Mme Merkel avait déjà dit que l’Allemagne a besoin d’une approche plus rigoureuse et uniforme dans tout le pays. Prenant la parole vendredi à une conférence de presse, le ministre de la Santé a confirmé que des négociations contractuelles en vue d’acheter le vaccin russe Sputnik V sont en cours, d’après Reuters. M. Spahn a ajouté que la disponibilité de ces vaccins au cours des prochains mois soulevait toutefois des points d’interrogation.

Asie

Les actions de la Chine continentale ont clôturé en baisse, l’indice composé de Shanghai perdant 0,92 % alors que la composante de Shenzhen a dérapé de 1,263 %. Cela s’est produit après que des données officielles publiées vendredi ont révélé une augmentation de l’inflation des prix à la consommation et à la production en mars comparativement à l’an dernier. L’indice des prix à la consommation de mars a augmenté de 0,4 % depuis l’an dernier, alors qu’on s’attendait à 0,3 % selon un sondage Reuters. L’indice des prix à la production de mars a bondi de 4,4 % par rapport à l’an dernier, mais le sondage de Reuters prévoyait une augmentation de 3,5 %.

Nous trouver Découvrez nos produits et nos services

Haut de page