Imprimer

Commentaire financier du jour

Aperçu quotidien des marchés financiers nord-américains, européens et internationaux présenté par Michel Doucet

Michel Doucet

Michel Doucet
Vice-président et
gestionnaire de portefeuille

18 janvier 2019

Canada

Le Canada est encore en train d’effectuer son examen de la sécurité de la technologie de télécommunication 5G et la décision de restreindre ou non l’emploi des équipements de Huawei Technologies Co. ne sera pas prise avant plusieurs mois, selon des personnes informées du dossier. Les agences de sécurité nationales continuent d’étudier la question, notamment celle de savoir s’il existe des vulnérabilités susceptibles de menacer la sécurité, ont dit ces interlocuteurs sous couvert de l’anonymat. Cet examen pourrait conduire à des restrictions voire à l’exclusion de sociétés comme Huawei. Les informateurs sont divisés sur le moment de cette décision. L’un d’eux a dit qu’elle sera rendue avant les élections canadiennes d’octobre alors que d’autres estimaient qu’elle n’est pas imminente.

Statistique Canada suspendra indéfiniment la publication de statistiques mensuelles sur le commerce de marchandises en raison du blocage de l’administration fédérale américaine. Elle a annoncé jeudi que le prochain rapport sur le commerce international qui était attendu le 5 février ne sera pas publié comme prévu. Le report de la publication durera probablement jusqu’à ce que le U.S. Census Bureau reprenne son activité normalement. Depuis 1990, l’agence canadienne s’appuie sur les chiffres américains pour calculer les exportations du Canada destinées à son principal partenaire commercial. La paralysie à Washington n’affecte pas seulement le rapport sur le commerce international. Les chiffres des exportations sont aussi utilisés pour établir les estimations trimestrielles du produit intérieur brut, mais Statistique Canada a dit qu’elle sera en mesure de publier les chiffres du PIB pour le quatrième trimestre comme prévu parce qu’elle dispose d’assez de données d’octobre et de novembre pour faire les calculs.

États-Unis

Le chef de la majorité républicaine du Sénat américain, Mitch McConnell, le vice-président, Mike Pence, et le conseiller à la Maison-Blanche Jared Kushner ont eu une rencontre d’une trentaine de minutes jeudi au sujet du blocage partiel de l’administration qui continue, mais aucun progrès n’a été réalisé sur la résolution de l’impasse politique, selon une personne bien informée de la discussion. M. McConnell a indiqué que les républicains restent unifiés sur la nécessité d’une barrière le long de la frontière américano-mexicaine.

Walmart Inc. a résolu un différend qui permettra à ses magasins de continuer de participer aux réseaux de pharmacies de CVS Health Corp. pour offrir des médicaments aux patients par le biais de programmes commerciaux et de Medicaid. L’entente est survenue quelques jours après que Walmart a affirmé qu’elle se retirerait des réseaux CVS de médicaments sur ordonnance dans un conflit au sujet des prix. Le détaillant a indiqué qu’il résistait aux efforts de CVS pour orienter les consommateurs vers certaines pharmacies pour se faire délivrer les médicaments sur ordonnance. La poursuite de la participation de Walmart assure à CVS quelque 68 000 pharmacies qui participent à son réseau dans l’ensemble des États-Unis.

Europe

Le PDG de Michelin, Jean-Dominique Senard, un des premiers choix pour remplacer Carlos Ghosn à la tête de Renault SA, a passé un des premiers obstacles pour décrocher le poste : l’appui de l’État français. M. Senard, âgé de 65 ans, a stimulé la rentabilité pendant les sept ans qu’il vient de passer à la barre du fabricant français de pneus, ce qui lui vaut les faveurs du gouvernement – l’État français est le plus grand actionnaire de Renault. Le constructeur automobile a dit jeudi qu’il cherchera à remplacer le président du conseil et chef de la direction Carlos Ghosn qui est détenu depuis deux mois déjà au Japon pour des allégations de malversations financières.

Asie

Le principal indicateur de l’inflation du Japon a de nouveau fléchi en décembre, soulignant la difficulté d’atteindre l’objectif de 2 pour cent d’inflation des prix de la banque centrale et sa dépendance des prix du pétrole. Les prix à la consommation à l’exclusion des aliments frais ont augmenté de 0,7 pour cent par rapport à un an plus tôt en décembre, marquant le premier ralentissement deux mois d’affilée depuis que les coûts de l’énergie d’avril soutiennent moins l’inflation, selon un communiqué du ministère des Affaires intérieures paru vendredi. C’est légèrement moins qu’une estimation médiane de 0,8 pour cent.

Nous trouver Découvrez nos produits et nos services

Haut de page