Imprimer

Commentaire financier du jour

Aperçu quotidien des marchés financiers nord-américains, européens et internationaux présenté par Michel Doucet

Michel Doucet

Michel Doucet
Vice-président et
gestionnaire de portefeuille

8 décembre 2022

Canada

La Banque du Canada a fortement haussé les taux d’intérêt une sixième fois de suite, tout en ouvrant la porte à une pause dans ce cycle de hausse des taux. Les autorités monétaires dirigées par le gouverneur Tiff Macklem ont augmenté le taux de financement à un jour de référence de 50 points de base à 4,25 % mercredi, ce qui représente le plus haut niveau depuis le début de 2008. La décision concordait avec les anticipations d’une petite majorité d’économistes dans un sondage Bloomberg. La BdC a laissé entendre que les augmentations fortes des coûts d’emprunt sont probablement terminées, et que les autorités sont disposées à marquer une pause dans leur campagne de resserrement à marche forcée pour évaluer les nouvelles données économiques. Il y aura deux rapports sur l’inflation mensuelle avant la prochaine décision de la Banque sur les taux d’intérêt le 25 janvier. « C’est un pivotement. La Banque du Canada passe maintenant à une fonction de réaction dépendant davantage des statistiques », a dit Royce Mendes, chef de la stratégie macro chez Valeurs mobilières Desjardins, dans un rapport aux investisseurs. « Nous nous attendons maintenant à ce que les banquiers centraux communiquent officiellement une pause à leur annonce de janvier. »

États-Unis

Les banquiers d’Elon Musk envisagent d’accorder au milliardaire de nouvelles marges de prêt adossé au stock de Tesla pour remplacer une partie de la dette élevée contractée pour Twitter, selon des personnes bien informées du dossier. C’est une des multiples options dont le groupe de banques emmené par Morgan Stanley et les conseillers de M. Musk ont discuté pour alléger le fardeau de la dette de 13 milliards $ accumulée sur Twitter dans le cadre de l’acquisition par M. Musk au prix de 44 milliards $. On estime que la société devra payer des coûts d’intérêts annuels d’environ 1,2 milliard $ si la structure de la dette existante demeure en place, soit plus que le bénéfice de base de Twitter dans l’ensemble de 2021.

Il ne faut pas grand-chose pour faire baisser les prix du pétrole ces jours-ci, à cause de la contraction des liquidités qui a dévitalisé le marché. Mercredi, les prix s’orientaient vers une quatrième perte de suite, le baril de West Texas Intermediate se négociant à moins de 72 $. Après avoir dérivé sans grand changement pendant le plus clair de la matinée, le marché a baissé devant les indices d’une diminution des contraintes des approvisionnements en carburants et combustibles aux États-Unis. Les stocks de distillats ont augmenté de plus de 6 millions de barils, selon un rapport de l’Energy Information Administration paru mercredi. Les stocks d’essence, eux, ont grimpé de 5,3 millions de barils, dénotant une diminution de la demande. Le pétrole brut a jusque-là trébuché le dernier mois de l’année, le baril de référence américain se dirigeant vers la première baisse sur deux trimestres consécutifs depuis le milieu de 2019 alors que les banques centrales resserrent leur politique monétaire.

Europe

Les autorités hollandaises prévoient de nouveaux contrôles des exportations du matériel de fabrication de puces informatiques à destination de la Chine, selon des personnes bien informées. Leur décision aligne potentiellement leurs règles commerciales sur les efforts des États-Unis pour restreindre l’accès de Pékin à la technologie de pointe. Le plan consisterait essentiellement à codifier et potentiellement à élargir son interdiction non officielle visant certaines ventes de technologie au pays asiatique. Les États-Unis, les Pays-Bas et le Japon sont les principaux fournisseurs au monde de machines et de savoir-faire nécessaires pour produire des semi-conducteurs avancés, mais Washington doit encore rallier pleinement ces alliés à sa cause.

Asie

Selon les médias locaux, Hong Kong pourrait supprimer l’obligation de port du masque à l’extérieur et raccourcir la période d’isolement des personnes dont le test de dépistage au COVID est positif. Le gouvernement envisage également d’utiliser des tests d’antigènes rapides pour remplacer les deux tests PCR actuellement requis pour les voyageurs entrants, et l’autorité hospitalière pourrait envisager d’assouplir les critères de sortie des patients. Ces mesures potentielles, qui coïncident avec une augmentation du nombre de cas quotidiens de COVID, le plus élevé depuis la vague meurtrière qui a frappé la ville en mars, constitueraient le plus important assouplissement des règles de lutte contre le virus depuis que Hong Kong a supprimé la quarantaine dans les hôtels pour les voyageurs entrants en septembre.

Nous trouver Découvrez nos produits et nos services

Haut de page