Imprimer

Commentaire financier du jour

Aperçu quotidien des marchés financiers nord-américains, européens et internationaux présenté par Michel Doucet

Michel Doucet

Michel Doucet
Vice-président et
gestionnaire de portefeuille

11 août 2020

Canada

Martinrea International Inc. a enregistré une importante perte au cours de son dernier trimestre. Les fermetures des usines d’automobiles à cause de la pandémie de COVID-19 l’ont privée d’une part importante de son chiffre d’affaires. Le fabricant de pièces automobiles a déclaré une perte de 146,9 millions $ ou 1,84 $ par action au deuxième trimestre, comparativement à un bénéfice net de 28,1 millions $ ou 34 cents par action un an plus tôt. La perte rajustée s’est élevée à 73,1 millions $ ou 91 cents par action, en baisse par rapport à un profit rajusté de 54,6 millions $ ou 66 cents par action au deuxième trimestre de 2019. Le chiffre d’affaires des trois mois terminés le 30 juin a plongé de 51,4 pour cent à 460,6 millions contre 948,5 millions $ l’année précédente. On s’attendait à ce que Martinrea déclare une perte rajustée de 74 cents par action sur un chiffre d’affaires de 420,8 millions $, selon la société de données sur les marchés financiers Refinitiv.

États-Unis

La faiblesse record des taux incite une grande variété d’entreprises emprunteuses à refinancer leur dette. Même les sociétés de secteurs durement affectés par la Covid-19 peuvent maintenant trouver des coûts de financement bas. Wyndham Hotels & Resorts Inc. et Xenia Hotels & Resorts Inc., une fiducie de placement immobilier qui investit dans des sites de villégiature de luxe, ont toutes deux émis des obligations sur le marché des titres à rendement élevé pour rembourser des dettes existantes. Sur le marché des obligations de catégorie investissement, le prospecteur d’hydrocarbures de schistes Concho Resources Inc. a refinancé sa dette, tout comme Chevron Corp. Chevron et Visa Inc. sont les plus récentes sociétés à avoir atteint des planchers record pour leurs coûts de financement, après Alphabet Inc. et Praxair Inc. qui avaient fracassé les records antérieurs la semaine dernière. Les sociétés profitent d’une reprise du crédit qui ne se dément pas, déclenchée initialement par la Réserve fédérale américaine en mars et soutenue depuis par d’importants afflux de capitaux. Les taux des titres de catégorie investissement atteignent un plancher record absolu de 1,82 %, alors que ceux de la catégorie rendement élevé sont à un cheveu d’établir un nouveau point bas. Environ 40 % des émissions d’obligations à rendement élevé affichaient des taux inférieurs à 4 %, l’essentiel de ce volume représentant du refinancement.

Europe

Au Royaume-Uni, l’emploi vient d’enregistrer sa plus forte chute trimestrielle depuis une décennie, selon les données officielles publiées mardi. L’Office for National Statistics a dit que les estimations indiquent que 32,92 millions de personnes avaient un emploi entre avril et juin, 113 000 de plus qu’un an auparavant, mais 220 000 de moins que le trimestre précédent. Cette diminution de l’emploi, qui touchait autant les hommes que les femmes, représente la plus forte chute trimestrielle depuis mai à juillet 2009. Le taux de chômage d’ensemble pour la période d’avril à juin s’établissait à 3,9 %, couvrant la période de confinement du Royaume-Uni qui a commencé à la fin de mars. Cependant, les données n’indiquent probablement pas la véritable étendue des pertes d’emplois causées par le coronavirus en raison du mécanisme de « furlough » du gouvernement britannique, par lequel celui-ci a subventionné les salaires pour éviter que les entreprises ne suppriment des emplois.

Asie

SoftBank Group a déclaré un bénéfice de 12 milliards $ mardi après des pertes historiques de 13 milliards $ pendant son dernier exercice. La reprise s’explique principalement par l’augmentation des valorisations de paris pris par le SoftBank Vision Fund sur Uber et Slack, dont le cours s’est apprécié pendant le trimestre d’avril à juin quand les actions technologiques américaines ont grimpé pendant la pandémie à coronavirus. SoftBank a aussi accru le cours de son titre grâce à un plan de rachat d’actions. En mars, la société a annoncé qu’elle prévoyait de vendre pour 41 milliards $ d’actifs afin de racheter des actions de la société et de réduire sa dette. Elle a diminué sa participation dans Alibaba et son unité de télécommunications japonaise. Maintenant, elle envisage de vendre le concepteur de puces informatiques britannique Arm, qu’elle a payé 32 millions $, au géant américain du secteur, Nvidia, selon des personnes bien informées du dossier. Le chef de la direction de SoftBank, Masayoshi Son, a confirmé que la société examine ses options en ce qui concerne Arm, ajoutant qu’il envisage la vente de tout ou partie de la société ou son inscription en Bourse. 

Singapour a indiqué mardi que son économie s’est contractée plus que ce qu’on prévoyait initialement et a réduit ses prévisions économiques pour l’ensemble de 2020. L’économie de Singapour s’est contractée de 42,9 % au deuxième trimestre de 2020 comparativement au trimestre précédent sur une base annualisée et désaisonnalisée, selon le ministre du Commerce et de l’Industrie.

Nous trouver Découvrez nos produits et nos services

 

Haut de page