Imprimer

Commentaire financier du jour

Aperçu quotidien des marchés financiers nord-américains, européens et internationaux présenté par Michel Doucet

Michel Doucet

Michel Doucet
Vice-président et
gestionnaire de portefeuille

14 décembre 2018

Canada

Moody’s Investors Service a réduit la note de crédit de l’Ontario, invoquant des « difficultés budgétaires » en vue pour le plus important emprunteur sub-souverain au monde. La note du crédit à long terme de la province a été réduite d’un cran à Aa3, ce qui représente la première réduction de l’agence de notation de New York en six ans. Cela donne à l’Ontario la quatrième note la plus élevée de Moody’s, toujours un cran au-dessus de celle de Standard & Poor’s, qui avait été réduite en 2015.

Les deux seuls territoires en Amérique du Nord qui partagent un marché de plafonnement et d’échange des émissions de gaz à effet de serre ont tiré près de 1 milliard $US de recettes de leur plus récente adjudication. La Californie a encaissé 812,97 millions $ en droits d’émission vendus lors d’une adjudication le 14 novembre, selon un communiqué de l’Air Resources Board du 13 décembre. Le Québec, qui a commencé à tenir des enchères conjointes avec la Californie en 2014, a réalisé 223,9 millions $CAN à cette adjudication, selon le ministère de l’Environnement et la Lutte contre le changement climatique. L’adjudication de novembre porte le total des recettes de la Californie au titre du plafonnement et de l’échange à 9,47 milliards $US et celui du Québec à 2,88 milliards $CAN. L’État et la province ont consacré cet argent à des programmes environnementaux, et la Californie l’utilise aussi pour aider des collectivités désavantagées.

États-Unis

Boeing Co. va ouvrir sa première usine de finition d’avions 737 en Chine, soulignant l’engagement de la société envers le plus grand marché d’aéronefs au monde malgré les tensions commerciales. L’avionneur de Chicago inaugurera son centre de finition et de livraison à Zhoushan, à 90 milles au sud-est de Shanghai, samedi, après plus d’un an de construction. L’installation est une des rares implantations industrielles en dehors des États-Unis pour Boeing par le biais d’une entreprise en participation avec le constructeur d’avions d’État Commercial Aircraft Corp. of China Ltd.

Europe

Le Royaume-Uni n’a pas encore quitté l’Union européenne, mais beaucoup d’investisseurs boursiers ont déjà fait leurs adieux. Les fonds d’actions du pays ont perdu 9,8 milliards $US en 2018, en ce qui pourrait être la plus mauvaise année de rachats à ce jour selon Bank of America Merrill Lynch, qui citait des données d’EPFR Global. Au cours de la dernière semaine jusqu’au 12 décembre, les fonds d’actions britanniques ont vu partir 1,7 milliard $US, d’après Jefferies Financial Group Inc. L’indice FTSE 100 a annulé ce mois-ci sa progression du XXIe siècle alors que la liquidation d’actions mondiales s’ajoutait aux craintes que la première ministre Theresa May puisse avoir du mal à faire adopter son plan de Brexit par le Parlement. L’indice de référence du pays est en baisse de 11 pour cent cette année, en passe d’enregistrer sa plus forte baisse annuelle depuis 2008. Dans le plus récent chapitre des négociations du Brexit, les dirigeants européens ont rejeté les demandes de Mme May avancées pour l’aider à vendre son accord à un parlement britannique sceptique, durcissant leurs positions tout en accélérant leurs plans pour faire face à un divorce chaotique sans accord.

Asie

L’économie de la Chine a de nouveau ralenti en novembre où les ventes au détail et la production industrielle ont fléchi, créant un contexte difficile pour les autorités monétaires qui se réuniront la semaine prochaine pour donner le ton de l’année à leur conférence économique annuelle à Pékin. La croissance de la production industrielle a décéléré à 5,4 pour cent, en dessous des estimations de tous les 38 économistes. Les ventes au détail – jadis pilier de l’économie – ont affiché leur plus mauvaise performance depuis mai 2003, en augmentant de 8,1 pour cent par rapport à une année plus tôt. Les actions chinoises ont chuté en marge de la monnaie alors que les données signalaient l’amplification d’un ralentissement. Mais toutes les nouvelles n’étaient pas mauvaises. La croissance de l’investissement en actifs fixes s’est raffermie, à 5,9 pour cent au cours des onze premiers mois de l’année et le taux de chômage a, selon les enquêtes, chuté marginalement, à 4,8 pour cent. Cela donne à penser que les mesures de stimulation pour amortir le ralentissement commencent à faire effet.

Nous trouver Découvrez nos produits et nos services

Haut de page