Imprimer

Commentaire financier du jour

Aperçu quotidien des marchés financiers nord-américains, européens et internationaux présenté par Michel Doucet

Michel Doucet

Michel Doucet
Vice-président et
gestionnaire de portefeuille

27 janvier 2023

Canada

Le gouvernement fédéral pourrait avoir du mal à tenir toutes les promesses de dépenses faites l’an dernier dans le budget et dans l’énoncé économique de l’automne, selon l’ancien gouverneur de la Banque du Canada, David Dodge. Dans l’énoncé économique de l’automne, le gouvernement fédéral a dit que le Canada était en passe d’équilibrer son budget au cours des cinq prochaines années. Pour M. Dodge, il y a trois grands risques qui pourraient affecter la capacité du gouvernement de tenir ses promesses tout en ramenant le budget à l’équilibre. « Le premier est que 2023 s’annonce nettement pire que ce que prévoyait le gouvernement », a dit M.  Dodge, ajoutant que l’incertitude reste grande. Le deuxième est que les taux d’intérêt pourraient devoir rester plus élevés qu’avant la pandémie pendant plus longtemps pour maîtriser l’inflation, estime M. Dodge. Enfin, il ajoute que plus de ressources que ce qu’on prévoyait initialement pourraient être nécessaires pour tenir les promesses. M. Dodge pense que le gouvernement fédéral pourrait devoir faire montre de plus de prudence financière puisqu’il ne peut pas compter sur des emprunts pour payer les dépenses promises.

États-Unis

Les actions d’Intel ont chuté de 11 % avant l’ouverture des marchés après la publication d’une des prévisions trimestrielles les plus sombres de son histoire étant donné le marasme dans le secteur des ordinateurs personnels. La société a prédit une perte surprise dans la période courante ainsi qu’une fourchette de ventes inférieure aux estimations des analystes de plusieurs milliards de dollars. C’est un constat pénible pour une société qui a tenté un retour en force étalé sur plusieurs années. Un ralentissement postpandémique de l’activité principale d’Intel – les puces pour ordinateurs personnels – a torpillé les efforts de la société pour redresser sa performance financière.

L’économie américaine a dépassé les attentes au dernier trimestre de 2022, affichant le genre de ralentissement léger que la Réserve fédérale appelle de ses vœux alors qu’elle essaie de maîtriser l’inflation sans étouffer la croissance. Mais les économistes qui ont disséqué les détails de la conjoncture entrevoient suffisamment de signaux d’avertissement – particulièrement l’affaiblissement de la demande des consommateurs américains – pour penser qu’une récession demeure un risque important cette année. Le produit intérieur brut a augmenté au rythme annualisé de 2,9 %, comparativement à 3,2 % au troisième trimestre. Un rapport distinct sur les marchés du travail publié jeudi laisse aussi entrevoir une économie résiliente plutôt qu’une économie sur le point de s’effondrer, alors que les inscriptions au chômage hebdomadaires ont chuté contre toute attente.

Europe

Près d’un an après une invasion qui ne devait durer que quelques semaines, Vladimir Poutine prépare la Russie à un conflit avec les États-Unis et ses alliés, dont il pense qu’il va durer des années. En même temps, il concocte une nouvelle offensive en Ukraine, car le Kremlin veut démontrer que ses forces peuvent reprendre l’initiative après des mois passés à perdre du terrain, faisant pression sur Kyiv et ses soutiens pour qu’ils acceptent une forme de trêve qui laisserait à la Russie le contrôle des territoires qu’elle occupe maintenant.

Les économistes s’attendent à ce que la BCE augmente encore deux fois les taux d’intérêt de 50 pb, puis ralentisse et maintienne le taux de dépôt à 3,25 % pendant un an environ. La dégradation de l’économie donnera ensuite lieu à une série de réductions de 25 pb à partir de juin 2024. Plus de la moitié des répondants à un sondage ont dit que la banque centrale accuse encore un retard dans ses efforts pour maîtriser l’inflation.

Asie

Le Japon et les Pays-Bas devraient se joindre aux États-Unis pour limiter l’accès de la Chine à des machines avancées de fabrication de semi-conducteurs, selon des personnes bien informées des négociations. Les représentants américains, hollandais et japonais devraient conclure leurs pourparlers dès vendredi (heure États-Unis) avec un nouvel ensemble de limites de ce qui peut être fourni aux sociétés chinoises, ont dit ces informateurs. L’effort conjoint élargit les restrictions américaines dévoilées en octobre destinées à réduire l’accès et les capacités de la Chine en matière de puces informatiques.

L’inflation à Tokyo a dépassé toutes les attentes, soulignant comment les augmentations de prix peuvent l’emporter sur l’opinion que se fait la Banque du Japon de l’économie. Les prix à la consommation hormis les aliments frais ont augmenté de 4,3 % en janvier, accélérant par rapport au gain révisé de décembre de 3,9 %. Le yen a bondi.

Nous trouver Découvrez nos produits et nos services

Haut de page