Imprimer

Commentaire financier du jour

Aperçu quotidien des marchés financiers nord-américains, européens et internationaux présenté par Michel Doucet

Michel Doucet

Michel Doucet
Vice-président et
gestionnaire de portefeuille

21 juin 2021

Canada

Les déplacements non essentiels entre le Canada et les États-Unis seront interdits un mois de plus malgré la pression de plus en plus forte des entreprises pour un assouplissement des restrictions de voyage liées à la COVID-19. Le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, a annoncé la prolongation des règles actuelles régissant les frontières au moins jusqu’au 21 juillet dans un message sur Twitter vendredi matin. La plus longue frontière non défendue au monde est fermée depuis mars 2020, pour enrayer la propagation du coronavirus. M. Blair a aussi dit que les restrictions de voyages vers d’autres pays continueront, mais a ajouté que le gouvernement canadien commencerait à augmenter les exemptions planifiées pour les voyageurs entièrement vaccinés, lundi. L’annonce de vendredi a été faite alors que les compagnies aériennes, les voyagistes et d’autres entreprises plaident auprès des gouvernements de part et d’autre de la frontière pour un début de réouverture, la saison estivale vitale étant sur le point de commencer. Le premier ministre, Justin Trudeau, qui est en quarantaine après un voyage au Royaume-Uni et à Bruxelles pour participer à des sommets internationaux, a donné quelques détails sur les plans du gouvernement pour assouplir les restrictions. M. Trudeau a dit que la première phase consiste à permettre aux résidents entièrement vaccinés de télécharger une preuve de vaccination dans une application sur un téléphone mobile que les voyageurs doivent déjà utiliser pour entrer au Canada. Cela permettra certaines exemptions des règles de quarantaine. La deuxième phase comprendrait la création d’un programme national de certification qui serait reconnu dans le monde entier et permettrait aux Canadiens de voyager à l’étranger.

États-Unis

Pershing Square Tontine Holdings, la société de l’investisseur milliardaire, William Ackman, a conclu une transaction en vue d’acheter 10 % d’Universal Music Group pour environ 4 milliards $US, ont dit les deux sociétés dimanche. « Tel qu’annoncé, la transaction est basée sur une valeur d’entreprise de 35 milliards € (41,55 milliards $US) pour 100 % du capital-actions d’UMG », a dit Vivendi. UMG, qui est une émanation du groupe français Vivendi, sera inscrite à la cote d’Euronext Amsterdam à la fin de septembre, d’après le groupe de médias. Vivendi, contrôlée par le milliardaire français Vincent Bolloré, vend un joyau de sa couronne, UMG, en cédant l’entité aux actionnaires existants. Plus tôt dans l’année, un consortium dirigé par Tencent Holdings a acheté 10 % de plus dans UMG, haussant la participation totale du géant technologique chinois à 20 %. Tontine a souligné dans son communiqué la croissance du bénéfice d’exploitation d’UMG de plus de 20 % par an depuis 2017 et l’estimation du bénéfice d’exploitation de 1,5 milliard € (1,78 milliard $US) pour 2021. Tontine est devenu la plus grande société de chèque en blanc – une société d’acquisition à vocation spécifique – après la mobilisation de 4 milliards $ par un premier appel public à l’épargne l’été dernier, le fonds spéculatif de M. Ackman, Pershing Square, s’étant engagé pour un minimum de 1 milliard $ de plus.

Europe

Les grandes compagnies aériennes se dépêchent d’ajouter de nouvelles lignes transatlantiques maintenant que des pays dépendants du tourisme comme la Croatie, la Grèce, l’Islande et l’Italie ont commencé à autoriser l’entrée de visiteurs en provenance des États-Unis et d’autres pays pour la première fois depuis un an. L’Union européenne a recommandé cette semaine d’ajouter les États-Unis à une liste de pays d’origine sûrs, ce qui pourrait faciliter l’entrée dans le bloc de 27 pays pour les visiteurs américains cet été. L’UE interdisait leur entrée depuis le début de la pandémie et le changement motive les efforts des compagnies aériennes pour éviter un autre été européen perdu. La demande de voyages à destination de l’Europe augmente. L’application Hopper qui compile les réservations a dit vendredi que les recherches sur des vols à destination de l’Europe ont pratiquement doublé par rapport à la même époque le mois dernier. Selon site de voyages Kayak,  les recherches de voyages européens se situent à 11 % sous leur niveau de 2019 et les vols en juillet entre les États-Unis et l’Europe coûtent en moyenne 929 $US, soit environ 6 % de moins qu’il y a deux ans.

Asie

Les actions de la région Asie-Pacifique étaient en baisse lundi, celles du Japon enregistrant les plus lourdes pertes, avec l’indice Nikkei 225 en contraction de 4 % lundi. Les pertes ont touché la plupart des secteurs au Japon, et les actions des constructeurs automobiles Nissan et Honda ont chuté de 4,07 % et 3,93 %, respectivement. Les actions de Fanuc ont dévissé de 5,62 %. Dans le secteur des services financiers, Mitsubishi UFJ Financial Group affichait un repli de 2,72 % et Mizuho Financial Group, de 2,25 %. Ailleurs dans la région, l’indice Hang Seng de Hong Kong était en baisse de 1,28 % une heure avant la clôture de la séance. Les actions de Chine continentale ont clôturé en hausse, l’indice de la bourse de  Shanghai composé montant de 0,12 %. La Chine a annoncé lundi que le taux préférentiel des prêts à un an (LPR) était maintenu inchangé à 3,85 %, tandis que le LPR à cinq ans était également maintenu à 4,65 %, ce qui était conforme aux attentes de la majorité des analystes dans un sondage instantané de Reuters; ceux-ci n’anticipaient aucun changement des taux préférentiels des prêts à un an et à cinq ans.

Nous trouver Découvrez nos produits et nos services

Haut de page