Imprimer

Commentaire financier du jour

Aperçu quotidien des marchés financiers nord-américains, européens et internationaux présenté par Michel Doucet

Michel Doucet

Michel Doucet
Vice-président et
gestionnaire de portefeuille

24 mai 2017

Canada

L’exubérance immobilière du Canada commence à diminuer. Les données des sondages hebdomadaires révèlent que les attentes en matière de prix ont commencé à redescendre de leurs niveaux record, signe que les Canadiens s’attendent à ce que les marchés de l’immobilier résidentiel de certaines villes comme Toronto finissent par se calmer. La proportion de personnes pensant que les prix des logements vont augmenter au cours des six prochains mois a baissé une deuxième semaine de suite, à 46 pour cent, selon des données compilées par Nanos Research Group pour Bloomberg News. Cela représente une baisse par rapport aux 47,7 pour cent de la semaine précédente et bien moins que le record de 50,1 pour cent d’il y a deux semaines.

Canadian Natural Resources Ltd. a chuté après la publication d’un article selon lequel Royal Dutch Shell Plc prévoit de revendre les actions reçues du producteur de sables pétrolifères en règlement d’une transaction au début de l’année.

Après avoir attiré pendant des années les chercheurs d’emplois, le secteur pétrolier du Canada devient un secteur délaissé – et cela complique la reprise. Alors que les producteurs tentent de réenclencher la croissance, la pénurie de main-d’œuvre ajoute une difficulté de plus à une industrie qui se débat avec des coûts élevés et des prix du brut à peine passables.

États-Unis

La Saint-Valentin n’a pas aidé Tiffany & Co. à contrer un ralentissement plus généralisé du commerce de détail. Le bijoutier de New York a fait état d’une baisse imprévue des ventes le trimestre dernier, la demande molle dans les Amériques et en Asie ayant plombé les résultats.

La société mère de Google, Alphabet, passera probablement dans le camp des actions de valeur dans le remaniement annuel des indices Russell alors qu’Apple pourrait sortir de cette catégorie pour devenir un titre purement de croissance, selon une note des stratèges de BofAML dirigés par James Yeo et Savita Subramanian.

Lowe’s Cos. a une fois de plus fait triste figure à côté de Home Depot Inc. puisque son bénéfice trimestriel était inférieur aux estimations des analystes – alors même que le rebond des valeurs de l’immobilier résidentiel a suscité une vague de dépenses consacrées à des rénovations. Le bénéfice s’est établi à 1,03 $ par action au dernier trimestre. En moyenne, les analystes l’avaient estimé à 1,06 $. Les ventes ont grimpé de 11 pour cent à 16,9 milliards, ce qui concordait avec les estimations. Ces résultats sont une illustration de plus de ce que Lowe’s ne profite pas autant de l’essor du marché de la rénovation que sa grande rivale, qui affiche une meilleure croissance du chiffre d’affaires. Une partie de l’écart est attribuable à la situation géographique plus avantageuse des établissements Home Depot, particulièrement dans le nord-est des États-Unis, où Lowe poursuit son expansion. Même ainsi, Lowe’s a réussi à se démarquer positivement d’une branche du commerce de détail affligée par des faillites et des fermetures de magasins alors que la transition vers le commerce en ligne ralentit la fréquentation des centres commerciaux.

Europe

La Banque centrale européenne estime que les craintes concernant la viabilité du niveau actuelle d’endettement ont augmenté au cours des six derniers mois devant la perspective d’une possible hausse des taux d’intérêt et de l’incertitude politique dans certains pays.

Le prix du pétrole a augmenté un sixième jour de suite, les données du secteur ayant révélé une diminution des stocks de brut des États-Unis avant une réunion de l’OPEP pour décider de prolonger ou non la réduction de la production.

Asie

SoftBank Group Corp. a accumulé en toute discrétion pour 4 milliards $US d’actions dans Nvidia Corp., ce qui en fait le quatrième actionnaire en importance de ce fabricant de puces graphiques, selon des personnes qui connaissent l’entreprise.

Les sociétés d’État chinoises, déjà aux prises avec des mesures visant à sévir contre l’endettement excessif, risquent désormais de voir leurs coûts de financement grimper à l’étranger après que Moody’s Investors Service a décoté la dette du pays pour la première fois depuis 1989.

 

Nous trouver Découvrez nos produits et nos services