Imprimer

Commentaire financier du jour

Aperçu quotidien des marchés financiers nord-américains, européens et internationaux présenté par Michel Doucet

Michel Doucet

Michel Doucet
Vice-président et
gestionnaire de portefeuille

26 septembre 2022

Canada

Le pétrole a de nouveau chuté, le baril de Brent passant sous la barre des 85 $US à un moment donné, car la flambée du dollar et les inquiétudes croissantes face à une éventuelle récession menacent la demande mondiale. Le prix de référence mondial du pétrole est descendu à son plus bas niveau intrajournalier depuis janvier, alors que l’indicateur Bloomberg de la devise américaine a atteint un niveau historique. La semaine dernière, le pétrole brut a chuté de près de 6 pour cent une quatrième semaine consécutive, ce qui constitue la plus longue séquence de pertes cette année. L’effondrement des prix pourrait pousser l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés à envisager d’intervenir pour enrayer la chute, soit verbalement, soit en annonçant une baisse de la production.

Au Canada, les ventes au détail ont augmenté de 0,4 % en août, selon Statistique Canada, après un repli de 2,5 % en juillet, le premier en sept mois et le plus important depuis avril 2021. Les ventes ont baissé dans neuf des 11 sous-secteurs en juillet, représentant 94,5 % du commerce de détail. Sans la catégorie des véhicules et pièces détachées, les ventes au détail ont diminué de 3,1 %. Les analystes surveillent de près les dépenses de détail afin d’évaluer dans quelle mesure la consommation pourrait ralentir en raison de l’inflation et de la hausse des taux d’intérêt qui érodent le pouvoir d’achat. Les données économiques récentes donnent à penser que l’économie canadienne a déjà commencé à ralentir après un solide premier semestre. Le rebond de 0,4 % enregistré en août place toujours les ventes au détail bien en deçà du sommet atteint en juin. Les ventes en volumes, quant à elles, demeurent léthargiques – elles sont restées à peu près stationnaires sur douze mois.

États-Unis

La vigueur du marché du travail donne à penser que l’économie américaine pourrait ralentir de manière « relativement disciplinée » dans un contexte de hausse des taux par la Fed, a déclaré Raphael Bostic à CBS. Le président de la Fed d’Atlanta, qui ne vote pas cette année, a déclaré que la banque centrale tenterait d’éviter « des douleurs profondes, très profondes », même s’il y aura probablement des pertes d’emplois.

Le fondateur de Paulson & Co. a déclaré à Bloomberg qu’un nouveau ralentissement du marché immobilier résidentiel aux États-Unis était à prévoir, mais que le système bancaire était bien mieux armé pour y faire face. John Paulson est devenu milliardaire après que son fonds spéculatif a vendu à découvert plus de 25 milliards $ de titres hypothécaires à l’aube de la crise financière mondiale.

Le fondateur de Paulson & Co. a déclaré à Bloomberg qu’un nouveau ralentissement du marché immobilier résidentiel aux États-Unis était à prévoir, mais que le système bancaire était bien mieux armé pour y faire face. John Paulson est devenu milliardaire après que son fonds spéculatif a vendu à découvert plus de 25 milliards $ de titres hypothécaires à l’aube de la crise financière mondiale.

Europe

Les obligations britanniques ont été liquidées une deuxième séance de suite lundi, les opérateurs augmentant leurs paris sur l’ampleur des hausses de taux d’intérêt de la Banque d’Angleterre. Le plongeon des obligations d’État britanniques a fait monter les rendements à 10 ans au-dessus de 4 % pour la première fois depuis 2010. La livre, quant à elle, s’est redressée après avoir touché un creux intrajournalier à 1,0350 dollar, alors que la probabilité qu’elle atteigne la parité avec le dollar cette année a atteint 60 %. Les avoirs en devises étrangères du Royaume-Uni ne représentent qu’une fraction des stocks phénoménaux constitués par certains de ses homologues, ce qui rend difficile une intervention unilatérale pour soutenir la livre.

L’économie mondiale ne croîtra que de 2,2 % en 2023, contre une prévision antérieure de 2,8 %, selon l’OCDE, qui a réduit les estimations de PIB pour la plupart des pays du G20. L’Europe sera la plus durement touchée par le double choc de la guerre en Ukraine et de la pénurie d’énergie qui en découle. L’OCDE table sur une croissance aux États‑Unis de seulement 0,5 % l’année prochaine.

Asie

La BPdC a relevé le taux de réserves obligatoires pour risques sur les ventes à terme de devises de 0 % à 20 % à compter du 28 septembre, ce qui rend plus coûteux de parier contre le yuan. Elle a également fixé la monnaie à un taux inférieur à 7 par dollar pour la première fois depuis 2020. NatWest a déclaré que la décision concernant le taux de réserves obligatoires vise à ralentir la dépréciation du yuan, mais qu’elle n’inversera probablement pas la tendance compte tenu de la vigueur globale du dollar.

Nous trouver Découvrez nos produits et nos services

Haut de page